2020 sera l'année de la langue savoyarde !

Terres d'Empreintes a clôturé 2019 en beauté avec l’achèvement du travail de numérisation des archives sonores du groupe des Patoisants de l'Albanais. Une réalisation qui en appelle d'autres !


Lors de la remise du travail de numérisation à Rumilly fin décembre 2019.

Quoi de mieux qu'une excellente nouvelle pour commencer l'année et vous présenter nos meilleurs voeux ?

C’est lors d’une petite réception conviviale, dans leur local de Rumilly, que les Patoisants de l’Albanais ont fêté la concrétisation d’un projet qui aura mobilisé l’association pendant près de deux ans. Un fonds de plus de 300 cassettes audio, conservées dans leurs archives, a en effet été numérisé et se trouve à présent accessible dans le monde entier grâce à Internet. Ce fonds avait été constitué par deux piliers du groupe, aujourd’hui disparus : Albert Bouchet (1924-2005) et Paul Carrier (1930-2014). Pendant des décennies, depuis les années 1970, ils avaient enregistré avec passion tout ce qui avait trait à la culture savoyarde, dans l’Albanais et au-delà : soirées de chants et histoires lors de « gromailles » (cassage collectif des noix) ou de la «Balouria » annuelle de Rumilly ; pièces de théâtre du groupe des Balouriens de Chainaz ; conférences et concerts… sans oublier bien sûr les réunions des « Académiciens », au cours desquelles Albert Bouchet rassemblait de bons locuteurs de la langue francoprovençale (que certains appellent « savoyard » ou « patois ») pour échanger -en version originale bien sûr- sur différents thèmes.


Les histoires et chansons en francoprovençal des regrettés René Tranchant (Boussy) et Paul Carrier (Saint-Félix) figurent sur les cassettes numérisées.

C’est Terres d’Empreintes qui s’est chargée de ce travail de numérisation. Spécialisée dans le patrimoine oral et musical des Pays de Savoie et des Alpes, notre association œuvre toute l’année à mettre en valeur cette thématique. Elle a notamment lancé en 2011 une collection de livres-disques sur le sujet, récompensée en 2018 par un « Coup de coeur » de l’Académie Charles-Cros : le sixième volume, « É capoé ! L’Albanais (Savoie, Haute-Savoie) en musiques et chansons » est sorti l’an dernier et comporte de nombreux extraits du fonds des Patoisants de l’Albanais.

Cette opération de numérisation a pu être financée grâce à l’aide du Département de la Haute-Savoie (pour la première partie, achevée en 2018), puis celle du Conseil Savoie-Mont-Blanc (pour la seconde partie). Lors de cette cérémonie de remise, Serge Rassat (chef de choeur des Patoisants) et Catherine Orset (présidente) ont rappelé le soutien sans faille apporté au projet par trois conseillers départementaux : Fabienne Duliège (d’ailleurs présente lors de ce pot) et Christian Heison pour la Haute-Savoie, ainsi que Claude Giroud pour la Savoie.


Le travail réalisé dans l’Albanais n’est que la première étape d’un plan ambitieux de sauvegarde et valorisation du francoprovençal. Les Rbiolon, fédération rassemblant les groupes de langue savoyarde des deux départements, ont en effet confié à Terres d’Empreintes le travail de numérisation d’autres fonds d’archives sonores appartenant à leurs membres, et représentant la mémoire d’une langue et d’une culture.

Pour entendre les fonds déjà numérisés dans l’Albanais, il suffit de se rendre sur la base www.memoire-alpine.com, gérée par l’écomusée Paysalp, et de saisir « patoisants de l’Albanais » dans la barre de recherche, pour avoir accès libre à une large sélection d’environ 200 enregistrements libres de droits.

Par ailleurs, pour financer la numérisation à venir, les Rbiolon ont lancé une cagnotte en ligne sur www.leetchi.com/c/sauvons-notre-langue.


0 vue

INSCRIVEZ-VOUS POUR SUIVRE NOTRE ACTUALITÉ

  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon